oscar niemeyer

Oscar Niemeyer, l’architecte de la sensualité

Oscar Ribeiro de Almeida de Niemeyer Soares, est un architecte de renommée internationale dont l’œuvre colossale, comme chez tous les grands artistes, est reconnaissable entre mille.
Né en 1907 et décédé en 2012 à l’âge de 104 ans au Brésil, c’est dans son atelier de Copacabana qu’il reçoit tout au long de sa vie, amis, artistes, poètes, intellectuels. Architecte prolifique, il est à l’origine de plus de 600 œuvres architecturales dans le monde entier, dont le siège du PC à Paris, ou encore la maison de la culture au Havre. Figure majeure de l’architecture moderne, Oscar Niemeyer a été lauréat Pritzker Price en 1988 et du Praemium Imperiale en 2004.

 

Oscar Niemeyer entre à l’Ecole Nationale des Beaux-arts de Rio de Janeiro en 1930 pour se former à l’architecture, formation durant laquelle il apprendra les principes de l’architecture moderniste en étudiant les oeuvres des architectes du Bauhaus, de Frank Lloyd Wright et de Le Corbusier. Très admiratif des dogmes du modernisme et des réalisations qui en découlent, il les juge toutefois éloignés de la réalité sociale de son pays. Imprégné du modernisme, il va complété sa formation en s’inspirant de son pays et de la nature qui l’entoure.

En effet, face à un Corbusier épris de l’angle droit, Niemeyer, surnommé « l’architecte de la sensualité », était quant à lui inspiré par les courbes des femmes et des collines de Rio. En témoigne un documentaire consacré à l’architecte sur Arte en 1999 :  « ce n’est pas l’angle droit qui m’attire, ni la ligne droite, dure, inflexible, inventée par l’homme. Seule m’attire la courbe libre et sensuelle, celle que je rencontre dans les montagnes de mon pays dans les cours sinueux de ses rivières, dans les vagues de la mer, dans le corps de la femme préférée. « .

En 1932, il rentre dans l’agence d’architecture de Lucio Costa à qui sera confié, 25 ans plus tard, en 1957, la réalisation du plan d’urbanisme de la nouvelle capitale administrative du pays, Brasilia. Oscar Niemeyer sera en charge de l’édification des plus grands bâtiments publics de la ville. Il sera considéré comme le père de la ville de Brasilia, inscrite au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco en 1987.


L’un de ses chefs d’œuvre et sans doute sa réalisation la plus emblématique : la cathédrale Notre Dame de Brasilia, incroyable prouesse architecturale avec sa structure hyperboloïde.

 

Musée de Brasilia
Le musée National de Brasilia.

 

congrès national brésil
Le Congrès National et le Sénat, Brasilia.

 

Bibliotheque-nationale-de-Brasilia
La bibliothèque Nationale, Brasilia.

 

siège PCF Paris, 1965, place du colonelFabien
Siège du PCF à Paris, France.

 


La maison de la culture au Havre, France.