POP UP STORE / 1-29 juin

33 Rue Sala - Lyon 2e

Votre panier

Oh non, votre panier est vide!

Continuer votre visite

100 de Bauhaus : le labo de l'Art et de l'Architecture

by MARIE TRASSAERT |

Source d’inspiration inébranlable, le Bauhaus, véritable mouvement d’avant-garde, fête son centenaire cette année !

Contraction des mots “bâtiment” (Bau) et “maison” (Haus), le Bauhaus a germé il y a plus de 90 ans en Allemagne sous la très conservatrice République de Weimar. En 1919, Henry Van de Veld et Walter Gropius font fusionner l’école des Arts Décoratifs et l’Académie des Beaux-Arts de Weimar pour établir la Staatliches Bauhaus, l’école du Design la plus importante du 20ème siècle. Lieu d’apprentissage et de création, l’école du Bauhaus s’impose rapidement comme une institution sans équivalent où professeurs et étudiants sont unis par l’expérimentation perpétuelle. Les frontières entre les arts s’effondrent pour mettre davantage l’artisanat au service des autres. Les designers et architectes du Bauhaus expérimentent et travaillent des matériaux encore inédits tels que le béton, le verre, l’acier pour livrer des réalisations fonctionnelles, modernistes et définitivement épurées. Les lignes se font minimalistes voire futuristes, les couleurs sont primaires et les formes géométriques. Ironie du sort, alors que le mouvement se disait “accessible à tous”, la simple appellation Bauhaus fait aujourd’hui écho à des meubles et objets cultes dont certains s’arrachent à prix d’or.

L’école, qui a formé de nombreux designers connus a existé jusqu’en 1933. Pour de nombreux artistes et architectes, le Bauhaus était plus qu’une simple école d’art et d’architecture, c’était aussi une idéologie, un véritable mode de pensée. De nouveaux styles ont donné naissance à des produits révolutionnaires, des classiques du design, ceci grâce à des expériences avec de nouveaux matériaux et de nouvelles formes. Un excellent exemple est la chaise Cantilever de Marcel Breuer.

Les membres du Bauhaus ont dû faire face à de nombreux combats pour exposer leurs idées avant-gardistes. L’école a notamment déménagé à Dessau en 1925, une ville qui tolérait plus de libertés artistiques que Weimar à cette époque de l’entre deux guerres.  En 1932, l’école prend un nouveau tournant en s’installant dans la capitale berlinoise … elle fermera ses portes un an plus tard.

Ce qui fut considéré comme la fin du mouvement Bauhaus fut aussi le début d’un nouveau mouvement design à travers le monde. Les protagonistes du Bauhaus les plus connus, tels que Josef Albers, Walter Gropius ou László Moholy-Nagy et Ludwig Mies Van Der Rohe ont d’ailleurs émigré aux Etats-Unis, où ils ont développé un nouveau style d’architecture, de produits et de communication, en prenant le Bauhaus comme modèle.

L’histoire du Bauhaus a amplifié l’enthousiasme pour un design nouveau, meilleur, plus fonctionnel et résistant. Le désir de créer des meubles pour “tout le monde” est resté dans l’histoire. De nombreuses inventions du Bauhaus, comme les cuisines intégrées se retrouvent dans le monde entier de nos jours. Beaucoup d’objets du quotidien datent en fait du mouvement Bauhaus, qui a marqué l’architecture et le design. Il ne s’agit pas seulement des idées et des concepts, de nombreux produits de la période Bauhaus ont eu un fort succès. La lampe Wagenfeld en est un bel exemple. Elle est devenue un symbole international du Bauhaus. La demande s’est toujours concentrée sur les designs simples, universels. C’est ce qui explique pourquoi certains objets restent tendance, et deviennent intemporels, même un siècle après leur naissance !

 

 

8 meubles cultes nés et inspirés du Bauhaus :

 

  • La lampe "BL1", Robert Dudley : une lampe articulée en métal à la fois sobre et fonctionnelle. Jugé trop avant-gardiste pour l’époque, ce luminaire aux lignes simples se situe aux antipodes de la surcharge décorative qui est alors de mise dans les années 30.
  • Le berceau "Bauhaus Wiege", Peter Keler : définitivement influencé par l'artiste Wassily Kandinsky, qui était l'un des personnages cultes de l'école, le berceau "Bauhaus Wiege" est une combinaison de lignes simples et de couleurs primaires.
  • La théière "Bauhaus", Marianne Brandt : elle combine tous les préceptes du Bauhaus : formes géométriques simples, métal, design épuré et fonctionnalité. Elle est aujourd’hui exposée au Museum of Modern Art de New York.
  • Le fauteuil "Diamond", Harry Bertoia : avec sa forme semblable à un losange et ses piètements en tiges, le fauteuil « Diamond » ferait partie des fauteuils les plus légers de l’histoire du mobilier mais aussi des plus vendus, une icône du design.
  • La chaise "Wassily", Marcel Breuer : Forte de ses tubes en acier courbé inspirés par un guidon de vélo, son assise en cuir et sa légèreté inégalable, la chaise signée Breuer est devenue culte.
  • Les "Nesting tables", Josef Albers : ces tables gigognes fabriquées en Allemagne à partir de chêne massif avec des plateaux en verre laqué fonctionnent de manière « indépendante et interdépendante ». Visionnaire ce Josef !
  • La lampe "WG24", Wilhelm Wagenfeld : cet objet définitivement culte fait la part belle aux matériaux industriels très appréciés par son créateur : coupole en verre de couleur opale, pied et colonne en verre transparent et sertissages en métal nickelé. Un objet incontournable de l’époque Bauhaus.

Pour aller plus loin, nous vous recommandons les passionnants documentaires Arte.



commentaires

Laisser un commentaire